EVISTR L58, un enregistreur vocal de qualité.

Le EVISTR L58 est un enregistreur numérique compact. Il permet la prise de son grâce à ses micros ou à l’ajout d’un micro lavalier (ou micro-cravate). Vendu à prix très attractif, moins de 40€, ce petit enregistreur chinois vaut-il la peine que l’on s’y intéresse ? La qualité du son est-elle satisfaisante ? Découvrez le EVISTR L58.


Le EVISTR L58, un enregistreur numérique couteau suisse.


Aujourd’hui, je vais aborder une question : Quel est l’intérêt de posséder un enregistreur vocal pour la vidéo ? Le son est très important, dans des lieux très bruyants où vous souhaitez enregistrer votre voix, l’utilisation d’un enregistreur portable et d’un micro deviendra incontournable. Souvent, la qualité sonore sera bien meilleur que celle de votre caméra ou de votre smartphone. J’ai donc optez pour le EVISTR L58, un petit enregistreur numérique aux fonctionnalités impressionnantes. Tout comme son prix d’ailleurs, moins de 40€.

1. Le packaging
EVISTR L58 - 1

L’enregistreur nous vient dans un étui en carton très simple et très sobre. Sur la face avant de la boite, le nom de la marque, des références à l’enregistreur numérique et un rappel des fonctions importantes. Sur la face arrière de la boite, similairement la même chose. On retrouve un bref rappel des fonctionnalités de l’enregistreur, un petit peu plus détaillé cette fois.

EVISTR L58 - 2

L’étui, une fois ouvert, laisse place à l’enregistreur numérique. Protéger et bien coincer, l’enregistreur donne l’impression de qualité avec ses finitions très propres. Cependant, il surprend par sa petite taille et son poids, il est léger. Il pèse environ 90 gr et mesure 9,1cm x 5cm x 1cm.

EVISTR L58 - 3

À l’intérieur de la boite, on découvre les accessoires fournis avec le EVISTR L58. Nous retrouvons un micro cravate, une paire d’écouteur, un câble jack 3,5 mm, un câble USB/mini-USB, ainsi qu’un câble RJ11 et un adaptateur RJ11 vers jack 3,5mm (pour enregistrer une ligne téléphonique par exemple). Les accessoires par exemple les écouteurs ou le micro ne sont pas d’une qualité incroyable, mais suffisant pour une petite utilisation. Et de toute façon, des accessoires fournis avec un produit font toujours plaisir.

2. Le design

EVISTR L58 - 4

Le design est à la fois sobre et moderne. Le boitier du L58 est en alliage de zinc, il résistera donc aux chutes (pas de grosses chutes évidemment). Il est agréable en main et surtout, il ne fait pas gadget.

On retrouve l’important sur la face avant. C’est-à-dire l’écran de 1,9″, les principaux boutons de navigation, mais surtout les micros disposés en haut et en bas.

EVISTR L58 - 5

Sur le côté droit, on retrouve les boutons pour choisir entre le lecteur de musique (le L58 fait aussi lecteur MP3) et l’enregistreur. Il y a également le bouton pour supprimer une piste et celui pour la fonction de répétition A/B. Vous trouverez également les prises pour le micro et casque sur cette tranche.

EVISTR L58 - 6

Sur le côté gauche, on retrouvera le bouton pour verrouiller l’enregistreur, la fente pour la carte SD (jusqu’à 32Go), le reset ou encore le port mini-USB pour le rechargement.

Enfin, sur le côté en bas à gauche, nous retrouvons l’encoche pour passer éventuellement une lanière.

Pour revenir à l’écran, il sert à afficher les informations de l’enregistreur et le menu pour la configuration. Il fait très bien son travail, je n’en attendais pas moins. Tous les boutons sont très réactifs, une simple pression suffit à les déclencher.

3. Les réglages et caractéristiques

La navigation dans les paramètres est très simple. Les réglages de l’enregistrement se font facilement. Voici un tableau récapitulatif des différents modes d’enregistrements :

MP3 WAV
32 kbps256 kbps
64 kbps512 kbps
128 kbps1536 kbps

S’il y a plus de kilobits par seconde, il y a plus d’informations audio, le son sera donc de meilleure qualité. Le format WAV est un format de fichier non compressé, il est différent de celui du format MP3, car il est sans perte. Cependant, en fonction des conditions la différence peut être minimale. Le poids d’un fichier WAV sera aussi plus important que celui d’un MP3.

Ensuite, vous aurez la possibilité de choisir d’activer ou non mode AVR (Automatic Voice Recording) et de choisir l’entrée avec laquelle enregistrer le son (microphone, line-in, téléphone). Dans le reste du menu, vous pourrez configurer langage, date et heure.

Parlons du mode AVR, il est censé lancer l’enregistrement automatique dès que l’on commence à parler. Peut-être était-ce du à une mauvaise configuration de ma part, mais je n’ai pas réussi à le faire fonctionner. Second « problème » rencontrer, je vous déconseille de mettre l’appareil en français. Non pas qu’il devienne inutilisable, mais certaines traductions sont maladroites ou mal affichés. Cependant, il est très facile d’utilisation en anglais, même pour quelqu’un qui ne maîtrise pas la langue de Shakespeare.

Comme je le disais plus tôt, vous aurez également la possibilité d’utiliser le L58 comme un lecteur musical « apparemment » lossless (c’est-à-dire sans perte de qualité, selon les formats). Il sera en capacité de lire des fichiers MP3, WMA, FLAC, APE et OGG.

J’ai pu utiliser l’enregistreur sans carte SD supplémentaire grâce aux 8GB de stockage disponible (16GB selon les modèles). Par exemple en WAV 1536 kbps cela représente 12 heures d’enregistrement et 145 heures en MP3 128 kbps. Pouvoir utiliser l’enregistreur sans achat complémentaire est une vraie bonne nouvelle.

Concernant la batterie, c’est une batterie lithium de 850 mAh. Elle tient sans problème plusieurs heures d’affilées.

4. La qualité audio

Pour vous laisser profiter de la qualité de l’enregistrement audio, j’ai choisi de vous lire une citation de la chanteuse Barbara : « Riche d’une palette de tons infinie qui nous permet de dire, dialoguer, chanter, charmer, reproduire ou créer d’autres sons, la voix est magique ».

J’ai essayé de reproduire des conditions d’utilisation normale, mais non optimale (fenêtre ouverte sur une rue passante) avec ou sans micro externe, et bien entendu en WAV et MP3.

Enregistrement en MP3 128 Kbps sans micro :

Enregistrement en MP3 128 Kbps avec le micro livré :

Enregistrement en WAV 1536 Kbps sans micro :

Enregistrement en WAV 1536 Kbps avec le micro livré :

Enregistrement en WAV 1536 Kbps avec le micro BOYA BY-M1 et nettoyé :

Enregistrement en WAV 1536 Kbps avec le micro Takstar SGC-598 et nettoyé :

On se rend compte que la qualité audio est très bonne. L’audio est meilleur en WAV 1536 Kbps lorsque l’EVISTR L58 est utilisé sans micro externe. C’est également le cas avec le micro livré, qui d’ailleurs donne un rendu très correct. En MP3, le son est comme étouffé, la voix semble plus grave. En WAV, la voix est plus fidèle, mais les bruits environnants sont également plus présents. Avec le micro externe BOYA BY-M1 et le micro canon Takstar SGC-598, l’enregistreur est excellent (après nettoyage de la piste toutefois).

5. Mon verdict

EVISTR L58 - 7

L’enregistreur numérique EVISTR L58 est une très bonne surprise. La qualité de l’enregistrement est très satisfaisante en tenant compte de l’investissement premier. Pour moins de 40€, le L58 offre la qualité d’enregistrement ainsi que la qualité de finition. Je recommande néanmoins l’utilisation d’un micro externe (ex : Boya BY-M1) si vous souhaitez capter votre voix avec une qualité professionnelle.

J’espère que cet article vous a intéressé. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires et à le partager sur les réseaux sociaux.

Julien Berthier